Du geste à la contemplation

Les 4 éléments, la lumière, la peinture, la musique, tout ce qui est beau engendre un élan… Et puis arrivent les accidents de la fusion. J’aime transformer un « défaut » en grain de beauté, au fond, n’est-ce pas l’essence de l’homme, ou tout du moins, son ultime salut ?

Sandrine Baillon, céramiste